Accord définitif Ségur de la Santé

 

Lancé le 25 mai et clôturé le 13 juillet, les négociations du Ségur de la santé ont débouché sur un accord signé par la CFDT, FO et l’UNSA

Vous pouvez télécharger l’accord définitif du Ségur de la santé en cliquant ici.

Il ressort de ces documents que :

  • Pour le secteur public, les salaires des personnels non médicaux seront augmentés de 183€ par mois : 90€ au 1er septembre 2020 et 93€ au 1er mars 2021. Il faudra toutefois attendre que le budget soit inscrit au PLFSS de 2021 pour que l’augmentation soit effective au 1er janvier 2021 avec effet rétroactif au 1er septembre 2020.
  • Pour le secteur privé (lucratif ou non lucratif), même si ce n’est pas dûment mentionné dans l’accord, l’augmentation devrait être de 160€. Des négociations de branches devant finaliser cette augmentation.
  • Pour tous les praticiens éligibles, l’indemnité d’engagement de service public (IESP) exclusif est portée à 1 010 € brut mensuel.

De plus sur les 15 000 postes proposés à la création dans les établissements de santé et médico-sociaux, 7 500 sont budgétés comme étant des nouveaux postes et 7 500 sont déjà budgétés mais sont restés vacants dans le secteur public.

Par ailleurs un travail spécifique doit être mené sur les agents des établissements sociaux et médico-sociaux.   

Pour autant, malgré les 8M d’euros de revalorisation des salaires, ces mesures ne répondent pas à nos attentes :

  • Le secteur privé, lucratif et non lucratif, reste le parent pauvre d’un accord centré sur les indispensables augmentations des salaires dans le secteur public.
  • Les revalorisations sont loin des 300€ net mensuels que nous revendiquons.
  • La question des fermetures de lits et de services, et la question des conditions de travail, ne sont pas réglées.
  • Les autres sujets qui devaient être traités (le financement et l’investissement, la gouvernance, la territorialisation, le numérique) sont toujours en attente.

 

Xavier DEHARO

Président de la CFE-CGC Santé Social 

Les dernières actualités