FEHAP / CCN 51 : paupérisation des salariés !

Chiffres à l’appui, les salariés des établissements CCN 51 constatent une perte de pouvoir d’achat de leur salaire de base de 10,90 % !

Pour Claude Dumur, négociateur de la Fédération Santé Social CFE-CGC : “Le temps où la CCN 51 passait pour une convention avantageuse est révolu”. En effet, depuis 10 ans :

  • la hausse des prix à la consommation a été de 16,43 % (source INSEE),
  • tandis que la valeur du point est passée de 4,172 (31.12.04) à 4,403 (31.12.14) : le salaire de base n’a évolué que de seulement 5,53 %.

perte de pouvoir d'achat des salariés de la CCN 51 / FEHAPLa perte de pouvoir d’achat des salariés de la CCN 51 est donc de près de 11%.

En s’appuyant sur les données de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), le CFE-CGC constate également que le SMB (Salaire mensuel de base de l’ensemble des salariés français a été revalorisé de 24,22 % sur cette période (passage de l’indice 89,6 à l’indice 111,3).

Les salariés des établissements appliquant la CCN 51 accusent donc, sur les autres salariés français, un retard de 18,69 % !

Situation et perspectives

Le SMIC a augmenté de 0,84 % au 01 janvier 2015 (passage à un salaire mensuel brut de 1457,52 euros). Il correspond au coefficient théorique conventionnel 331.

Le salaire minimum conventionnel CCN 51 est actuellement de 1463 euros (soit 5,48 euros de plus que le SMIC). Si la FEHAP continue de bloquer les salaires, c’est bien 17 nouveaux métiers comprenant 67 emplois qui pourraient disparaître sous le SMIC ! Près de 40.000 salariés, dotés des coefficients 291, 306, 312 ou 329, sont concernés par cette disposition.

Le salaire mensuel de base de l’ensemble des salariés français (SMB), sur les 6 premiers mois de ’année 2015, a augmenté de 0,9% (passage de l’indice 111,4 à l’indice 112,4 – source DARES).

Source : SNPI CFE-CGC

Toute les info’ sur la CCN 51

Les dernières actualités