Concertation sur le handicap

Concertation sur le handicap :
la CFE-CGC mobilisée

Le gouvernement a lancé une concertation avec les partenaires sociaux pour faciliter l’accès à l’emploi des personnes handicapées. Mobilisée au quotidien face à toutes les formes de handicap, la CFE-CFC défend en particulier la sécurisation des parcours professionnels et la prise en compte du handicap psychique.

Le 15 février dernier, Sophie Cluzel (Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapée), Bruno Le Maire (de l’Économie et des Finances) et Olivier Dussopt (Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Action et des Comptes Publics) ont donné le coup d’envoi d’une concertation en vue d’une réforme de la politique d’emploi des personnes en situation de handicap. Les discussions avec les partenaires sociaux doivent s’étendre tout au long du premier semestre.

Simplifier les formalités liées à l’obligation d’emploi des personnes handicapées (OETH)

Présente pour l’occasion, la délégation CFE-CGC a pris note des objectifs du gouvernement visant à simplifier, à la fois pour les personnes concernées et pour leurs employeurs, les formalités administratives liées à l’obligation d’emploi des personnes handicapées (OETH). Ce dispositif prévoit que tout employeur occupant au moins 20 salariés doit employer des travailleurs handicapés dans une proportion de 6 % de son effectif salarié.

Malgré la loi de 1987 puis celle de 2005 relative à l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées, les personnes en situation de handicap éprouvent toujours de grandes difficultés en matière de maintien dans l’emploi et d’insertion professionnelle. Avec 500 000 personnes inscrites à Pôle Emploi, leur taux de chômage est en effet de 19 %, un chiffre deux fois supérieur à la moyenne nationale.

Améliorer l’accès à la formation et l’apprentissage
La réforme qui s’amorce doit également s’inscrire dans le cadre des évolutions de la formation professionnelle et de l’apprentissage. Afin d’augmenter les qualifications des personnes en situation de handicap, le gouvernement souhaite améliorer l’accès à la formation et l’apprentissage en réorganisant les dispositifs d’aide et d’accompagnement avec la mobilisation de services publics tels que Pôle Emploi et Cap Emploi.

La CFE-CGC acteur incontournable sur le handicap pour une société inclusive exemplaire
Mobilisée 365 jours par an face à toutes les formes de handicap pour défendre les salariés et les agents de tout corps et tous grades dans les trois versants de la fonction publique, la CFE-CGC est résolument engagée et sera force de proposition, tout au long de la concertation, pour défendre les salariés du privé et du public avec notamment deux priorités : la sécurisation des parcours professionnels et la prise en compte du handicap psychique.

« Nous sommes dans la volonté de sécuriser les parcours professionnels, le maintien dans l’emploi, la compensation du handicap et les recrutements des personnes en situation de handicap, tout ceci cela dans l’esprit de la loi du 11 février 2005, rappelle Christophe Roth, délégué national santé au travail et handicap. La CFE-CGC fait face à toutes les évolutions sociétales et au développement de nouvelles formes de handicap, en particulier le handicap psychique. La dernière convention signée en novembre 2016 avec l’AGEFIPH nous engage à une prise en compte de cette pathologie, qui reste méconnue. Le handicap psychique est pourtant la première cause d’arrêt de travail selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour qui, d’ici 2020, la pathologie deviendra la première cause de handicap dans le monde. »

Source : CFE-CGC

Les dernières actualités