La Fegapei et le Syneas donnent naissance à une nouvelle organisation professionnelle

Pour finaliser leur fusion, la Fegapei et le Syneas s’octroient une année de transition. Leurs assemblées générales viennent de valider la création d’une organisation de préfiguration dotée du pouvoir de représentation et de négociation en attendant de ne faire plus qu’une organisation.
Après avoir adopté en juin dernier le principe politique d’une fusion, les assemblées générales (AG) de la Fegapei et du Syneas ont franchi jeudi 26 novembre une étape supplémentaire dans leur processus d’évolution. Elles ont en effet largement plébiscité la création juridique d’une nouvelle organisation professionnelle d’employeurs associatifs des secteurs social, médico-social et sanitaire les réunissant. L’AG de la Fegapei a voté à 93% et celle du Syneas à 99% pour mettre en place l’“association de préfiguration Fegapei-Syneas”, dénomination provisoire. Cette structure — dont le dépôt des statuts est en cours — sera présidée par Guy Hagège, actuel président de la Fegapei et dirigée par Stéphane Racz, directeur général du Syneas, précisent-ils dans un communiqué commun.

fusion fegapei syneas

 

Une association de transition

Au lendemain de l’assemblée constitutive de ce nouvel acteur, Guy Hagège et Stéphane Racz, ont répondu aux questions d’Hospimedia. Ils ont notamment souligné que cette création marque le démarrage d’une période de transition fixée jusqu’au 31 décembre 2016, date où la Fegapei et le Syneas fusionneront. En attendant, les deux instances historiques sont adhérentes du nouvel acteur. Elles lui ont aussi transféré leur pouvoir de représentation et de négociation. En ce qui concerne l’organisation, “nous avons décidé de mettre en place un comité exécutif (Comex) qui joue le rôle à la fois de bureau et de conseil d’administration, il est composé de quatre administrateurs de chaque organisation et des deux directeurs généraux de la Fegapei et Syneas”, a indiqué Guy Hagège. Et d’ajouter, que les nouvelles règles de la représentativité des organisations professionnelles d’employeurs ont imposé la création de cette association de transition avant fin 2015.

Une enquête pour affiner l’offre de service

Le nouvel acteur, pendant la période transitoire, aura deux missions principales. L’une concerne le dialogue social et l’autre la vie régionale. Depuis plusieurs mois, la Fegapei et le Syneas travaillent déjà ensemble. Le 18 novembre dernier, les deux ont lancé une enquête auprès des directeurs généraux et présidents des associations adhérentes pour les interroger sur leurs attentes dans la perspective de la fusion (offre de services). Les réponses sont attendues avant le 9 décembre. À plus long terme, les prochaines assemblées générales de juin 2016 devraient acter la fusion définitive.

En parallèle des différents chantiers menant à la création de leur nouvelle entreprise, la Fegapei et le Syneas ont également annoncé, en septembre 2014, l’ouverture d’une réflexion concernant la reconstruction d’un environnement conventionnel différent (lire ci-contre). Stéphane Racz rappelle que cette réflexion a été lancée alors que le rapprochement de la Fegapei et du Syneas n’avait pas encore été traduit officiellement. Il insiste sur le fait que ce projet conventionnel doit aussi s’adresser à tous les adhérents de la Fegapei et du Syneas qui ne relèvent pas uniquement de la convention collective nationale du travail de 1966 (dite CCN 66) comme les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) ou ceux du secteur des personnes âgées.

 

Source : Hospimedia

Les dernières actualités