Un petit pas … fiscal ou Politique ? Le compte n’y est pas !

Un petit pas fiscal, qui ne sera pas un grand pas pour le pouvoir d’achat des classes moyennes.

Le Président de la République annonce une nouvelle baisse d’impôts, c’est bien !
Mais qu’en est-il pour la classe moyenne qui a tellement donné dans les années précédentes?

Rappelons quelques augmentations des dernières années :

Augmentation des dernières années• la baisse du plafond du quotient familial, deux années de suite, a considérablement érodé le pouvoir d’achat des familles.
• La fiscalisation des heures supplémentaires a pénalisé ceux qui voulaient travailler plus pour gagner plus.
• le gel du barème a augmenté mécaniquement le barème pendant trois ans.
• La disparition de la tranche à 5,5% a eu le mérite de rendre non imposables les plus bas salaires, mais a augmenté l’impôt des classes moyennes, par l’abaissement du seuil de la tranche à 14%.
• La fiscalisation de la part « employeur » de la mutuelle a introduit l’impôt sur un revenu non perçu.

Deux milliards, c’est une goutte d’eau, qui sera largement compensée par les autres ponctions.
Un exemple : sous prétexte de baisse des dotations de l’état, les impôts locaux vont s’envoler en 2015, des hausses vertigineuses sont déjà annoncées (+5% à Bordeaux, + 15% à Toulouse, + 10,5% à Lille, + 5% à Lyon) !

Ce n’est donc pas cette petite baisse d’impôts qui va relancer la consommation, et permettre à la France de bénéficier d’un taux de croissance, d’au moins 1,5 %, laissant espérer une baisse du chômage.

Pour la CFE-CGC, ne rien rendre à ceux qui ont beaucoup donné, le compte n’y est pas !

Il est largement temps de revoir cette fiscalité trop touffue, trop compliquée. Qui est inexistante pour près de la moitié des Français, et trop favorable à quelques-uns, grâce aux niches fiscales notamment. Il est anormal que l’essentiel de l’effort porte toujours sur les mêmes, à cause d’une fiscalité prédatrice péjorative à la classe moyenne.

La CFE-CGC vous le demande :

Osez, Monsieur le Président, osez une vraie réforme fiscale équitable, mais pas égalitaire, avec une vraie progressivité !

Osez une vraie réforme fiscale qui redonne du sens à l’impôt, payé par tous, même à un niveau très faible, pour que chacun prenne conscience de ses droits, mais aussi de ses devoirs !

Source CFE-CGC

Les dernières actualités