Handicap et emploi

Handicap et emploi :
la CFE-CGC monte au créneau

Reçue le 9 novembre dernier par la Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées et alors que s’ouvre aujourd’hui la Semaine du handicap (13-19 novembre), la CFE-CGC a fait valoir ses propositions pour améliorer la situation des salariés en situation de handicap. Notamment en matière d’accès et de retour à l’emploi.

Reçue le 9 novembre dernier par la Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et alors que s'ouvre aujourd'hui la Semaine du handicap (13-19 novembre), la CFE-CGC a fait valoir ses propositions pour améliorer la situation des salariés en situation de handicap. Notamment en matière d’accès et de retour à l’emploi.
Handicap CFE-CGC

Mobilisée au quotidien sur le handicap avec l’appui de son réseau de référents régionaux et issus de ses fédérations, la CFE-CGC a été auditionnée le 9 novembre dernier par Sophie Cluzel, Secrétaire d’État chargée des Personnes handicapées. « Nous lui avons fait part de notre ambition de changer le regard sur le handicap pour construire une société réellement inclusive et identifier des pistes d’amélioration pour les démarches d’accès et de retour à l’emploi des travailleurs handicapés, mais également en matière de santé et de qualité de vie au travail afin d’éviter que le travail ne conduise à des situations de handicap », résume Christophe Roth, délégué national confédéral.

  • Non à la réduction des contrats aidés !

La CFE-CGC a en particulier rappelé au gouvernement sa ferme opposition à la réduction des contrats aidés (de 280 000 cette année à 200 000 en 2018) prévue par le gouvernement. « Les contrats aidés sont un outil d’insertion professionnelle non négligeable pour les personnes en situation de handicap. Les demandeurs d’emploi handicapés figurent parmi les principaux bénéficiaires de ces contrats », explique Christophe Roth.

  • Répondre aux problématiques spécifiques des populations de l’encadrement

La CFE-CGC a également insisté sur la nécessité de développer un accompagnement adapté pour favoriser l’insertion professionnelle des populations de l’encadrement en situation de handicap. Et ainsi répondre à leurs problématiques : handicap psychique lié à l’épuisement professionnel, profils d’individus plus âgés et diplômés que la moyenne des demandeurs d’emplois en situation de handicap. A cet effet, la CFE-CGC propose la mise en place d’un dispositif conventionnel entre l’Association pour l’emploi des cadres (APEC) et l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés (Agefiph) pour un suivi des demandeurs d’emploi handicapés de l’encadrement.

Autre priorité : faciliter pour les populations de l’encadrement en situation de handicap la validation des acquis de l’expérience (VAE) et permettre aux cadres atteints d’un handicap durant leur carrière de pouvoir bénéficier de la VAE au même titre que des personnes moins diplômées en situation de handicap.

  • Handicap psychique : renforcer le dispositif de l’emploi accompagné

En pointe sur la problématique grandissante du handicap psychique et des troubles de santé mentale liés au travail, la CFE-CGC en appelle au déploiement de l’emploi accompagné qui permet aux personnes en situation de handicap d’obtenir et de garder un emploi rémunéré sur le marché du travail. « Ce dispositif fonctionne dans l’accompagnement du handicap psychique, assure Christophe Roth. Il faut donc favoriser la montée en compétence et la formation des professionnels de l’emploi accompagné. »

  • Aider les aidants

Militant depuis des années en faveur d’une politique volontariste pour les aidants familiaux, la CFE-CGC a réitéré auprès de l’exécutif le besoin d’agir pour que les aidants des personnes en situation de handicap puissent concilier leur rôle d’aidant avec leur vie professionnelle.

  • Adapter le financement 

En matière de financement et au regard de la diminution des réserves du fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) et de l’AGEFIPH dans le privé, la CFE-CGC préconise de faire passer de 6 à 9 % le taux d’emploi de personnes en situation de handicap dont doivent s’acquitter les entreprises et les administrations. Ce afin d’être plus en phase avec la société sachant qu’aujourd’hui, environ 9 % de la population souffre d’un handicap.

  • « Délibération sociale » sur le handicap en janvier 2018 : la CFE-CGC se tient prête

Sur tous ces sujets (sans oublier le volet prévention et la facilitation du recours au télétravail pour les personnes bénéficiant de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé et dont les tâches le permettent), la CFE-CGC reste plus que jamais mobilisée. Le syndicat de l’encadrement se tient prêt pour la « délibération sociale » sur le handicap qui doit s’ouvrir en janvier prochain.

Pour plus d’informations,
consulter le blog du réseau handicap de 
la CFE-CGC :
http://handiblog.cfecgc.org.

Pensez également à vous connecter à votre
BOÎTE À OUTILS afin de récupérer le Guide Handicap.

Source : Confédération CFE-CGC / Mathieu Bahuet

Les dernières actualités