La Croix-Rouge Française soutient la candidature de la Fegapei-Syneas à la représentativité patronale

À quelques mois de l’officialisation de Nexem (nouvel acteur issu de la fusion de la Fegapei et du Syneas), le rapprochement de la Croix-Rouge française (CRF) avec l’association Fegapei-Syneas est confirmé par communiqué commun du 13 octobre.

Les protagonistes soulignent, comme ils l’avaient déjà fait au printemps, qu’ils veulent « s’engager dans la construction d’un environnement conventionnel commun, seul à même de structurer le champ social, médico-social et sanitaire privé à but non lucratif en une branche professionnelle reconnue« .

Les choses se précisent. Ils ont ainsi décidé de « conclure un partenariat afin de porter la négociation dans un cadre juridique commun au niveau de la branche associative sanitaire, sociale et médico-sociale (Bass) ». Ils veulent notamment élaborer « une grille de classification homogène adaptée » à la réalité des métiers de la branche. Dans cette perspective d’une convention collective unique étendue, la Croix-Rouge française a donc décidé de soutenir le dépôt de candidature aux futures élections professionnelles à la représentativité patronale de la nouvelle organisation créée par la Fegapei et le Syneas.

Nexem logo

Interrogé par Hospimedia, Jean-Christophe Combe, directeur général par intérim de la CRF, signale que le positionnement de la Croix-Rouge Française n’annonce pas une fusion avec Nexem. « Tout en restant indépendants, nous souhaitons construire un cadre conventionnel commun. » Le 5 octobre, le conseil d’administration de la CRF a donc mandaté son président pour s’engager dans ce partenariat avec l’objectif d’aboutir pour 2018. À court terme, soit en novembre, les partenaires devraient signer une convention fixant les modalités de ce chantier.

Quant à la convention collective du travail de la Croix-Rouge Française, Jean-Christophe Combe déclare qu’il n’est « pas question pour l’instant de la dénoncer », signalant au passage que sa classification des métiers n’est plus vraiment adaptée à la réalité. Il ajoute que la démarche actuelle engagée avec la Fegapei-Syneas n’implique pas non plus que la Croix-Rouge quitte l’Union des fédérations et syndicats nationaux d’employeurs (Unifed*) de la Bass.

SourceHospimedia

Les dernières actualités