Manifestation du 31 mars 2016

un syndicat
réformiste, indépendant et exigeant !

À l’issue de son dernier comité directeur, la CFE-CGC a décidé de ne pas participer à la manifestation prévue le 31 mars par d’autres organisations qui demandent le retrait du texte.
Pleinement mobilisée face à un texte non acceptable en l’état, notre organisation préfère appeler à un large rassemblement CFE-CGC à proximité de l’Assemblée nationale, afin de peser sur le débat parlementaire et de renforcer nos actions en faveur d’aménagements en profondeur de ce texte, encore très insuffisant en matière de renforcement des droits des salariés.

#onvautmieuxqueça

 

POURQUOI LA CFE-CGC N’IRA PAS À LA MANIFESTATION DU 31 MARS ?

• Notre participation à cette manifestation, aux revendications un peu fourre-tout brouillerait la lisibilité de notre position visant à faire évoluer ce texte en faveur des salariés et non à le retirer.
• Demander le retrait de ce projet de loi nuirait à notre capacité d’obtenir du débat parlementaire les amendements que nous souhaitons faire adopter par les députés et les sénateurs.
• Certaines fédérations et certains syndicats ont annoncé qu’ils participeraient à cette manifestation, mais il ne s’agit pas d’une
consigne confédérale.

POURQUOI UN RASSEMBLEMENT CFE-CGC ?

• La CFE-CGC descendra dans la rue mais tient à afficher sa singularité d’organisation réformiste militante, responsable et
exigeante !
• La CFE-CGC démontre ainsi qu’une troisième voie est possible entre les réformistes qui accompagnent le texte et les contestataires qui demandent son retrait pur et simple.
• Se mobiliser près du Parlement cadre parfaitement avec nos prochaines actions de lobbying auprès des députés dont beaucoup sont enclins à faire évoluer le texte !
Source : CFE-CGC

 

Lire un autre article
Les dernières actualités