NEXEM contre les cadres 66 épisode 2

Après l’avenant 348 du 16 Octobre 2018 qui avait augmenté l’indemnité de sujétion spéciale de 8,21 % à 8,48 %…

Un nouvel avenant 66 vient d’être signé qui la fait passer cette fois à 9 ,21 % au 01 Février 2020.

Les cadres ne peuvent pas toucher cette prime et regardent donc à nouveau passer le train de la revalorisation salariale catégorielle « façon NEXEM »…

La justification de la revalorisation des bas salaires est une tartuferie puisque l’avenant bénéficie aux emplois non-cadres sans plafond de rémunération, donc aussi à ceux dont l’ancienneté leur fait dépasser le salaire des cadres en milieu de carrière.

La vraie justification ? La voilà : notre fédération n’est pas, pour défaut de représentativité, à la table des négociations.

Nous sommes impatients d’y revenir en 2021 en résultat des efforts de tous les sympathisants et militants CFE CGC Santé Social aux dernières élections CSE.

En attendant, notre fédération demande à tous ses délégués syndicaux 66, dès que le nouvel avenant sera agréé par le Ministère, d’inscrire et faire prospérer en NAO une augmentation salariale des cadres de 1 % au titre de l’égalité de traitement vu l’évolution de l’ex « 8,21 » devenue « 9,21 ».

Télécharger au format PDF.

 Xavier DEHARO

Président de la CFE-CGC Santé-Social

Les dernières actualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *