Formation professionelle – Rapport Marx-Bagorski

RAPPORT MARX-BAGORSKI : DE l’OPCA à L’OPCO

Après la parution du rapport Marx-Bagorski (Transformer la formation professionnelle pour répondre aux enjeux de compétences), de nombreuses questions restent sans réponse.

Outre  les propositions de passer de 20 OPCA (Organismes Paritaires Collecteurs Agréés)  à 11 OPCO (Opérateurs de Compétences) et la suppression des deux OCPA interprofessionnelles (AGEFOS et OPCALIA), les préconisations du rapport Marx-Bagorski nous amènent à des questionnements non encore élucidés à ce jour, notamment pour nos secteurs sanitaire et médico-social :

  • Périmètre de rassemblement des OPCO : un opérateur de compétences nommé « santé » serait créé autour d’une forte cohérence de métier, de filière, d’une même activité du soin, et ceux quel que soit le statut (public, privé, associatif, lucratif, non lucratif et même profession libéral). Ce périmètre comprendrait aussi bien le sanitaire que le médico-social, soit environ 2 millions de personnes (salariés et indépendants).
  • Silence sur la composition des instances gestionnaires de ces OPCO.
  • L’Encadrement y sera-t-il toujours représenté ?

Quoiqu’en dise le rapport, peut-on penser, par exemple,  qu’il y ait une « forte cohérence de métier » entre un infirmier exerçant dans  un Centre de Lutte Contre le Cancer et un Educateur Spécialisé en MECS (Maisons d’Enfants à Caractère Social) ?

Peut-on aussi penser qu’un seul Opérateur de Compétences pourra venir en appui des politiques d’emploi et d’insertion dans les territoires ? Le quantitatif ne prendra–t-il pas le pas sur le qualitatif ?

Il ne s’agit que d’un rapport !

Noëlle RAYNIER

Pour en savoir plus 

Les dernières actualités