RETRAITES COMPLEMENTAIRES : LES SOLUTIONS EXISTENT

La réunion de négociation sur les retraites complémentaires du 16 octobre sera déterminante pour l’avenir de l’Agirc et de l’Arrco.

Il est impératif que les partenaires sociaux prennent les mesures qui garantiront l’équilibre de ces régimes.

AGIRC ARRCO NON A LA FUSION !Pour la CFE-CGC, ces mesures ne seront acceptables qu’à la condition qu’elles ne soient pas un prétexte pour faire disparaître le statut de l’encadrement. La convention collective nationale instituant l’Agirc constitue la seule reconnaissance interprofessionnelle de ce statut. Il serait inacceptable d’y mettre fin sans y substituer préalablement un accord de même niveau.

Il est également inenvisageable de faire supporter la totalité de la charge du rééquilibrage des régimes sur les retraités et sur les salariés , sans la moindre contribution des entreprises.

Les efforts qui seront demandés devront être répartis de manière équilibrée.

Les mesures à prendre pour l’équilibre des régimes de retraite doivent s’envisager en plusieurs temps. Il existe des solutions à mettre en oeuvre immédiatement, comme une désindexation modérée des pensions et une sur-revalorisation limitée du salaire de référence qui permettent de résoudre une partie des déséquilibres.

A plus long terme, la mise en œuvre d’abattements temporaires raisonnables et une augmentation des cotisations pourront être envisagées par la CFE-CGC si elles sont concomitantes et qu’elles représentent un effort équivalent des salariés et des entreprises.

Serge LAVAGNA
Secrétaire National en charge de la Protection Sociale CFE-CGC

Les dernières actualités