ARS, A.M.I, et période estivale ?

Dans toute la France, les ARS ont publié des Appels à Manifestation d’Intérêt (A.M.I), sur de sujets variés et souvent complexes comme par exemple la création de structures pour l’hébergement des personnes autistes avec troubles du comportement majeurs.

Publiés autour du 15 juin, avec des réponses attendues en plein coeur de l’été, ces A.M.I invitent les structures candidates à présenter un projet afin de répondre à une demande des ARS, faisant peser une pression supplémentaire sur les équipes médico-sociales qui vont se battre pour répondre.

Le délai est court, à la fin d’une année difficile où les cadres ont déjà été fortement mobilisés pour faire face à la crise sanitaire. Déjà sur les rotules, les ARS leurs donnent le coup de grâce. Certains ont prévu des congés et se voient contraints de les décaler.

C’est afficher un véritable mépris de la qualité de vie au travail des cadres. La Fédération CFE-CGC Santé Social demande au Ministre des Solidarités et de la Santé de prolonger les délais de réponse. Les ARS doivent cesser de soumettre des AMI pendant la période estivale, période de repos pour beaucoup.

Les dernières actualités