Rencontre avec Denis PIVETEAU dans le cadre du HCTS

La mission de Denis PIVETEAU :

A pour objectif de concourir à la préparation de la conférence des métiers de l’accompagnement social et médico-social annoncée pour la mi-janvier 2022 :

  • Evaluer l’attractivité des métiers en ayant en point de mire le droit à l’autodétermination des personnes accompagnées (transition inclusive).
  • Identifier les bonnes pratiques, les meilleures organisations du travail, permettant de valoriser et de rendre attractive les professions (QVT).
  • Au-delà des salaires et des progressions de carrière, étudier l’adéquation des métiers avec la nouvelle conception du handicap (nouveaux métiers).

Les trois points d’entrée de la Fédération CGE-CGC Santé Social :

Le sens du travail (accompagner les plus démunis vers l’émancipation) :

o Les limites du concept de ‘’société inclusive’’ :

  • Par défaut d’accompagnement, la charge des démarches et de l’accompagnement repose sur les familles. Le retour en direction des structures n’est pas organisé.
  • La transition inclusive ne doit pas concerner toutes les personnes ni toutes les familles, elle n’est parfois pas possible pour tous les handicaps. Le crash test que fut le premier confinement a montré les limites d’un tel fonctionnement avec un isolement majeur des
    familles et des pairs aidants, une dégradation massive des compétences des enfants accompagnés. Enfin, par manque de places pérennes, des accompagnements à temps partiels ou séquentiels sont parfois subis par les familles. Le  problème des amendements CRETON ne peut être résolu par le partage de temps plein en temps partiels en structure adulte.
  • Concentration des usagers les plus lourds qui restent dans les structures sans qu’il y ait des moyens supplémentaires, ce qui alourdit fortement les conditions de travail et démotive les professionnels

o Les inconvénients de la classification des actes (SERAFIN-PH)

  • Va à l’encontre de l’accompagnement par la construction d’un projet d’équipe collectif adapté pour chaque personne.
  • Manque de moyens des structures (systèmes d’information).
  • Alourdissement administratif pour les ESMS et pour les salariés de l’encadrement de ce secteur.

o Les conséquences de la mise en concurrence des associations :

  • Projets davantage économiques que sociaux.
  • Marchandisation menant au dumping social.

Les conditions de travail :

o Comme pour le secteur de la santé, la crise sanitaire aggrave les conditions de travail.

o Le manque d’attractivité accentue les difficultés de recrutement. Dans les structures en sous-effectif, les organisations de travail dégradées ont un impact important sur la santé au travail.

o Au quotidien, constat de l’augmentation de la charge de travail, des responsabilités portées par les salariés de m’encadrement, et de l’accroissement de la réponse dans l’urgence. Dans l’exercice des
missions, les injonctions paradoxales et les contraintes financières contribuent à la dégradation des conditions de travail.

Les salaires :

o Le constat d’un secteur déconsidéré depuis de longues années (pas d’augmentation significative de
la valeur du point), une absence de reconnaissance, des salaires bas.
o La nécessité de revoir l’évolution des carrières et des grilles pour fidéliser les salariés en proposant
une vision évolutive des emplois et des rémunérations.
o L’exclusion de la revalorisation salariale du Ségur (183€) ressentie comme une forte injustice.

Conclusions :

  • Dégradation du secteur social et médico-social sur les trois points d’entrés (sens du travail, conditions de travail, salaires).
  • Désorganisation des structures.
  • Démotivation et démission des salariés qui partent vers d’autres secteurs et d’autres métiers davantage rémunérés. Les outils déployés pour promouvoir le secteur ne suffisent pas à les retenir.
  • L’avènement d’une CCUE ne fera qu’aggraver la situation : mise en éclairage des problèmes du secteur, conflits en perspective, objectif lointain.

Xavier DEHARO
Président de la CFE-CGC Santé-Social

Télécharger le document au format PDF

 

Les dernières actualités[cocosocial reseaux="facebook,googleplus,twitter"]